Les origines de la divination : la Grèce Antique

Ne pouvant être expliquée par la science, la divination est l’ensemble des aptitudes innées, disciplines et  techniques grâce auxquelles on part à la découverte de ce qui est caché au commun des mortels.

La Grèce Antique

L’expression «Grèce antique » renvoie à l’époque du peuple grecque durant l’Antiquité, plus précisément à  Athènes. La culture grecque a eu beaucoup d’influence. La langue grecque est devenue la langue du savoir, utilisée par les grands de ce monde.

La Grèce a transmis deux objets d’étude et de passion qui ont fait d’elle une source de sagesse et de réflexion: la mythologie et l’ensemble des traditions hermétiques, orphiques et théurgiques.

Depuis que l’homme s’est rendu compte de sa faculté à choisir, il a ressenti le besoin de consulter l’avenir. D’où remontent les origines de la divination.

La divination

La divination est une pratique occulte et métaphysique ayant pour objectif de découvrir ce qui se cache dans l’inconnu: avenir, passé, maladies, secrets etc… par ce qu’on appelle la voyance ou la parole occulaire.

Il existe deux formes de divination : la voyance qui est naturelle et la mantique analytique et inductive.

Les sujets les plus courants de la divination sont la prédiction de l’avenir ou la découverte d’objets cachés. Ainsi, la rhabdomancie, permet de détecter des poches d’eau ou des cours d’eau souterrains à l’aide d’un mouvement de baguette, encore aujourd’hui abondamment utilisée.

Les origines de la divination

Les grecs avaient une forte croyance en leurs dieux et en leurs influences sur la destinée. La divination était pour eux un moyen d’entrer en contact avec le monde divin et de connaitre leurs volontés. Ce privilège n’est donné qu’à peu de personnes.

Pour atteindre cette capacité, les grecs utilisaient diverses méthodes qui nécessitaient la présence de nombreuses personnes dont les statuts étaient : devins, portes paroles du dieu, prophètes ou prêtres. Les mêmes dénominations que dans le temps présent.

Les devins primitifs de la Grèce Antique ont pratiqué la méthode inductive mais leur légende a été remaniée lorsque l’enthousiasme prophétique est apparue comme la forme supérieure de la divination.

Ce dernier est un héros ayant reçu en provenant d’un la capacité de lire les arrêts de la destinée. On fonde ensuite les enseignements sur une science traditionnelle qui est transmise de famille en famille; à l’âge historique le devin n’est plus un voyant, mais un savant.

La divination se définit comme une faculté, d’un haut degré, de deviner, de découvrir ce que l’on ne sait pas, et que l’on cherche à connaître par des voies diverses.

Les outils de divination les plus farfelus
Qu’est-ce-que la Codonomancie ?