Qu’est-ce-qu’un devin ?

Dans le contexte de la culture et de la croyance romaine antique, la divination était soucieuse de découvrir la volonté des dieux. Cependant, les savants d’aujourd’hui ne limitent plus sur la signification d’origine. Les pratiques divinatoires ont un propos plus grand que le discernement de la volonté des dieux. En effet, dans certains pays, cette pratique est de plus en plus fréquente, mais jamais dans le sens de découvrir la volonté de dieux. Plusieurs formes de divination se sont développées à travers le monde. Mais de quoi s’agit-il vraiment ?

Qu’est-ce-qu’un devin ?

Une brève définition d’un devin, peut-être proposée comme guide préliminaire : le devin désigne quelqu’un qui prétend pouvoir clarifier un discernement dans le passé, le présent ou dans l’avenir en utilisant des pouvoirs ou des capacités spéciales. La divination est employée pour découvrir la source du problème afin de l’éliminer, que ce soit par le sacrifice, la contre-sorcellerie ou l’accusation et l’épreuve. Elle peut être aussi une institution consultative éphémère, et la question posée à un devin peut aller d’une requête concernant une maladie, un signe inquiétant, un objet perdu.

Le fonctionnement de la divination

Fondée il y a longtemps dans la discipline surnaturelle, il est difficile de déterminer le fonctionnement d’une pratique telle que la divination. Le principe est donné des informations générales sur l’avenir et des informations spécifiques sur le passé en ce qui concerne l’avenir. D’un point de vue général, le système divinatoire est motivé par le fait que les informations délivrées devraient plaire aux clients, qu’elles soient fausses ou vraies, servent à dissiper l’incertitude, à localiser le blâme ou à surmonter le malheur. À moins de supposer que les informations sont exactes, on peut s’attendre à ce que les clients soient mécontents et sceptiques par la suite.

Les différentes formes de divination

Aujourd’hui, l’horoscope, sous ses diverses formes populaires, a donné la plus large portée à la divination. Il s’agit de la forme de divination la mieux adaptée à la consommation de masse. Pour la voyance individuelle, on peut citer la chiromancie, les cartes de tarot, regard cristallin, cléromancie. Ce genre de divination est destiné pour ceux qui veulent apprendre son destin à moitié sérieux. La nécromancie, dans sa forme spiritualiste moderne, est soutenue pour établir un contact avec des êtres superficiels. Il y a aussi ce que l’on appelle les arts mantiques. Une pratique qui permet à un individu peut entrer profondément dans le savoir et en faire une partie d’une vision personnelle au monde.

Les outils de divination les plus farfelus
Qu’est-ce-que la Codonomancie ?